L’histoire de l’ usine sidérurgique de Völklingen

1881

Carl Röchling acquiert l'aciérie désaffectée de Völklingen. Il mise sur la production de fonte brute : le premier haut fourneau est lancé en 1883.

1890

La politique industrielle de Carl Röchling est un succès : les aciéries Röchling (Röchling'schen Eisen- und Stahlwerke) deviennent le plus grand producteur de poutres de fer du Reich.

1891

Röchling introduit - relativement tardivement - le procédé Thomas dans l'aciérie de Völklingen. La minette lorraine peut désormais alimenter les hauts fourneaux de Völklingen.

1897

La première batterie de cokeries est construite à Völklingen juste à côté des hauts fourneaux. L’ entreprise Röchlinq a une grande expérience de la cokéfaction de la houille. Elle a exploité dans la vallée de la Sulzbach l'une des plus grandes cokeries du bassin industriel sarrois.
Le Silo à charbon en tôle d’acier, qui surplombe l’installation de cokefaktion date de la même époque et est un des plus anciens bâtiments de l’usine sidérurgique de Völklingen.

1900

Deux années au praravant, la première soufflante à gaz de gueulard était mise en service. Les frères Röchling reconnaissent immédiatement l'importance de la machine à gaz pour le développement de la sidérurgie. Une salle de soufflantes est construite à l'extérieur des hautsfourneaux.

1911

Deux années au praravant, la première soufflante à gaz de gueulard était mise en service. Les frères Röchling reconnaissent immédiatement l'importance de la machine à gaz pour le développement de la sidérurgie. Une salle de soufflantes est construite à l'extérieur des hautsfourneaux.

1913

La sale de mélange fut construite en 1913 et fut comme le château d’eau l’un des premiers bâtiments de cette taille construite en beton armé.

1914

Lorsque la première guerre mondiale éclate, la production est arrêtée dans un premier temps. Plus tard, l’usine de Völklingen se mettra elle aussi à la production de l’armement: des grenades pour le front et jusqu’à 90% de la fonte brute solide pour les casques allemands, qui seront distribués à partir de 1916. Tandis que les ouvriers de l’usine intègrent l’armée, les femmes et même les prisonniers de guerre - ce qui est illégal – doivent travailler à l’usine. Durant la guerre, l’usine est agrandie d’un four Martin-Siemens pour la production du matériel de guerre. 

1917

Construit dans les années 1917-1918 le château d’eau était à l’époque l’un des premiers bâtiments à témoigner d’une architecture industrielle nouvelle, qui venait tout juste d´apparaître.

1928

La technologie Sinter permet de recycler les sous-produits des hauts fourneaux : les fines de minerai, les poussières de gueulard. Une des installations de frittage les plus modernes en Europe est construite à Völklingen.

1944

Durant la deuxième guerre mondiale, environ 70.000 travailleurs étrangers et prisonniers de guerre travailleront dans les mines, les usines et les fabriques de Sarre. L’usine sidérurgique de Völklingen et ses annexes verront passer plus de 12.000 ouvriers étrangers de diverses nationalités. La majore partie se constitue de travailleurs forcés, composés de prisonniers de guerre français, italiens et russes, ou encore de civiles russes ou ukrainiens déportés. Soumis à des conditions de travail discriminantes et inhumaines, plus de 250 ouvriers étrangers, notamment des travailleurs forcés féminins et masculins, y laisseront leur vie.

1965

Plus de 17 000 personnes travaillent dans l'usine sidérurgique de Völklingen. Un chiffre qui correspond à l'effectif le plus élevé de l'histoire de l'entreprise.

1975

La crise mondiale de l'acier frappe les hauts fourneaux de Völklingen Les aciéries de Völklingen et de Burbach sont réunies en 1982 pour créer la société ARBED-Saarstahl.

1980

Une nouvelle installation de production d'acier est installée à proximité de l'unité de production de fer de Völklingen. La fonte brute des hauts fourneaux est transformée en acier par un procédé à l'oxygène.

1986

Les hauts fourneaux de Völklingen ferment leurs portes.Le Conseil des ministres du Land de Sarre décide la conservation des parties de l'unité de production qui méritent d'être préservées.

1994

L'UNESCO déclare l'usine sidérurgique de Völklingen «Patrimoine Culturel Mondial».

1999

Le Land de Sarre crée la nouvelle société Weltkulturerbe (Patrimoine Culturel Mondial) Völklinger Hütte - Centre européen d’art et de culture industrielle.

2000

Pour la première fois, plus de 104 000 personnes visitent le Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte.

2004

Dans la salle de mélange ouvre le Science Center «Ferrodrom® - l’univers d’évasion du fer». 10ème anniversaire de la Völklinger Hütte en tant que Patrimoine Culturel Mondial de l’Unesco.  202 057 personnes viennent visiter le Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte.

2005

193 073 personnes se rendent à l’exposition « IncaOr – 3000 ans de civilisations développées – joyaux du Musée Larco Pérou »

2006

Le parcours des visiteurs initialement long de deux kilomètres s’agrandit à trois kilomètres, une majore partie est recouverte d’un toit. Inauguration de la nouvelle présentation d’entrée multimédia. L’atelier d’agglomération et la salle des minerais s’ouvrent aux visiteurs, et le jeune public peut désormais découvrir le monde d’aventure de « Lily Luna – le monde fantastique des objets de fer ». Nouvelle aire de pique nique.

2007

Le Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte fait partie des projets pilotes de l’événement « Luxembourg et grande région – capitale européenne de la culture 2007 ». L’exposition Science Center Ferrodrom® s’est étendue à 100 pièces d’exposition situées à l’intérieur et en plein air, que les visiteurs sont invités à venir explorer à l’aide de leur cinq sens. 

2008

Sur le toit de la salle des soufflantes est installée en 2008 la plus grande installation photovoltaïque jamais vue sur un site classé patrimoine culturel mondial. En fin d’année, plus de 2 millions de personnes ont visité le Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte depuis l´an 2000.

2009

Le Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte fête ses 15 ans de nomination par l´UNESCO, le site fut inscrit sur la liste en décembre 1994. Le Centre européen d´art et de culture industrielle fête ses 10 ans, sous la direction du président-directeur général Dr. Meinrad Maria Grewenig.

2010

Réhabilitation du parking pour visiteurs et de l’atelier de frittage. Plus de 2,5 millions de personnes ont visité depuis l’an 2000 le Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte et ses expositions.

 
Völklinger Hütte
Völklinger Hütte
Völklinger Hütte
Völklinger Hütte
Völklinger Hütte
Völklinger Hütte
Völklinger Hütte

Deutsche VersionEnglish Version


http://whc.unesco.org/en/list/687/http://www.ecsite.eu/?p=4239http://www.erih.net/nc/fr/les-points-dancrage/allemagne/detail.html?user_erihobjects_pi2[pointer]=0&user_erihobjects_pi2[mode]=1&user_erihobjects_pi2[showUid]=15320&user_erihobjects_pi2[country]=1&user_erihobjects_pi2[regionalroute]=0&user_erihobjects_pi2[anchorOnly]=1&user_erihobjects_pi2[membersOnly]=0