Les temples

Les temples égyptiens sont une image du cosmos, et donc de l’Egypte. Le sanctuaire est entouré d’un mur pour éloigner les non-initiés. Le dieu réside dans le saint des saints, le naos, une sorte de châsse abritant une statuette « habitée » de la divinité. Chaque jour, un prêtre veille sur celle-ci. Elle est lavée, ointe, habillée et nourrie. Ce rituel quotidien est destiné à s’assurer la bienveillance du dieu et à préserver l’ordre cosmique.

Les temples nubiens

La Nubie antique s’étendait en amont du Nil de la première cataracte à Assouan en passant par la partie méridionale de l’Egypte actuelle jusqu’au Soudan, au niveau de la sixième cataracte. Les Egyptiens ont bâti une série de temples en Nubie. Des maquettes en bois de certains de ces édifices font partie de la collection Drovetti. On ignore comment elles sont arrivées entre les mains de Bernardino Drovetti, le consul italien au service de la France. Il semblerait toutefois qu’elles aient été rassemblées par l’architecte allemand Franz Christian Gau. Lors de la construction du barrage d’Assouan entre 1958 et 1971, de nombreux temples ont été déplacés de leurs sites d’origine vers des emplacements plus élevés pour qu’ils ne soient pas inondés par le lac Nasser en train de se former.

 

Deutsche VersionEnglish Version


http://whc.unesco.org/en/list/687/http://www.ecsite.eu/?p=4239http://www.erih.net/nc/fr/les-points-dancrage/allemagne/detail.html?user_erihobjects_pi2[pointer]=0&user_erihobjects_pi2[mode]=1&user_erihobjects_pi2[showUid]=15320&user_erihobjects_pi2[country]=1&user_erihobjects_pi2[regionalroute]=0&user_erihobjects_pi2[anchorOnly]=1&user_erihobjects_pi2[membersOnly]=0