l'Amérique

Dans toutes les régions et cultures de l’Amérique du Sud, la tête et le crâne étaient investis d’une signification particulière qui se traduisait par un traitement spécifique. Les têtes réduites sont emblématiques de ce culte dans le continent sud-américain.

Cette pratique ne se retrouve certes que chez les Jívaro, un petit groupe d’Indiens du sud de l’Equateur, mais elle n’en est pas moins connue dans le monde entier.

Aux Brésil, les Indiens Mundurucu ont eux aussi un rapport inédit aux trophées de têtes. Sur la côte du Pérou, des têtes momifiées ont été découvertes. De nombreux tissus et céramiques des anciennes cultures de ces régions montrent des divinités ou des hommes tenant des têtes décapitées dans leurs mains.

Là aussi, la tête était un trophée de guerre, mais elle était avant tout associée à la semence, symbole de croissance et de fertilité.

Les déformations du crâne étaient également très répandues. Diverses techniques permettaient d’arrondir ou d’allonger la tête des enfants.


Deutsche VersionEnglish Version


http://whc.unesco.org/en/list/687/http://www.ecsite.eu/?p=4239http://www.erih.net/nc/fr/les-points-dancrage/allemagne/detail.html?user_erihobjects_pi2[pointer]=0&user_erihobjects_pi2[mode]=1&user_erihobjects_pi2[showUid]=15320&user_erihobjects_pi2[country]=1&user_erihobjects_pi2[regionalroute]=0&user_erihobjects_pi2[anchorOnly]=1&user_erihobjects_pi2[membersOnly]=0