La Deuxième Guerre Mondiale

Lorsque la Deuxième Guerre mondiale éclate, les habitants de Völklingen sont forcés de quitter leurs foyers du fait de la proximité du front. Le 30 janvier 1938, Hermann Göring nomme Hermann Röchling « Wehrwirtschaftsführer » (responsable de l’industrie militaire). Face à la pénurie de main d’œuvre, les usines ferment provisoirement en mars 1939. Mais l’activité reprend à la fin de l’année. En octobre 1940, quatre hauts-fourneaux sont à nouveau en service.

Désormais, la production se concentre sur le matériel de guerre : fûts de canons, grenades et pièces détachées pour l’aviation. Dès le début de l’été 1940, des travailleurs forcés et des prisonniers de guerre sont affectés dans les usines Röchling. Alors que le front se rapproche à l’automne 1944, la production est réduite. Une équipe de 200 à 300 ouvriers reste toutefois sur place. Carl Theodor Röchling, fils de Herrmann Röchling et successeur désigné, est assassiné en décembre 1944 sur le site. Les derniers mois de guerre n’épargnent pas les aciéries de Völklingen, même si les destructions ne sont pas aussi importantes que celles subies par d’autres industries du bassin sarrois.


Deutsche VersionEnglish Version


http://whc.unesco.org/en/list/687/http://www.ecsite.eu/?p=4239http://www.erih.net/nc/fr/les-points-dancrage/allemagne/detail.html?user_erihobjects_pi2[pointer]=0&user_erihobjects_pi2[mode]=1&user_erihobjects_pi2[showUid]=15320&user_erihobjects_pi2[country]=1&user_erihobjects_pi2[regionalroute]=0&user_erihobjects_pi2[anchorOnly]=1&user_erihobjects_pi2[membersOnly]=0