La Crise de l'acier et l'arrêt de l'activité

Jusqu’au milieu des années 1970, la production d’acier ne cesse d’augmenter. En 1974, elle a atteint son zénith. L’effondrement ne va pas tarder avec la crise de l’acier en 1975. En 1971, les aciéries de Völklingen et celles de Sarrebruck-Burbach avaient déjà fusionné pour former  la société « Stahlwerke Röchling-Burbach GmbH ».
A Völklingen, on tente la fuite en avant. En 1980, une nouvelle aciérie est ouverte : la technologie dernier cri comme va-tout face au déclin annoncé. La gestion des aciéries Röchling-Burbach passe ensuite entre les mains des aciéries de Dillingen. Une nouvelle entreprise voit le jour : « Saarstahl Völklingen GmbH ». Mais la crise de l’acier s’accentue et 8 500 emplois sont supprimés.
Le dernier acte a lieu le 4 juillet 1986 avec l’arrêt des hauts-fourneaux de Völklingen. La production de fonte brute cesse, la cokerie et toutes les activités métallurgiques annexes sont arrêtées.


Deutsche VersionEnglish Version


http://whc.unesco.org/en/list/687/http://www.ecsite.eu/?p=4239http://www.erih.net/nc/fr/les-points-dancrage/allemagne/detail.html?user_erihobjects_pi2[pointer]=0&user_erihobjects_pi2[mode]=1&user_erihobjects_pi2[showUid]=15320&user_erihobjects_pi2[country]=1&user_erihobjects_pi2[regionalroute]=0&user_erihobjects_pi2[anchorOnly]=1&user_erihobjects_pi2[membersOnly]=0