Les Röchling, famille d' entrepreneurs

1703

Johann Gottfried Röchling, l’ancêtre de la lignée sarrebruckoise très ramifiée des Röchling, naît à Dortmund-Wickede.

1730

Johann Gottfried Röchling s’installe à Sarrebruck et fonde une nouvelle entreprise.

1763

Christian IV, comte du Palatinat, nomme Johann Gottfried Röchling directeur de deux aciéries.

1774

Un neveu de Johann Gottfried Röchling, Friedrich Ludwig Röchling, devient directeur de l’usine sidérurgique « Abentheuer Hütte » près de Birkenfeld. Les frères Stumm, propriétaires de cette usine sidérurgique, deviendront par la suite les concurrents de la famille Röchling.

1822

Friedrich Ludwig Röchling établit à Sarrebruck un commerce de charbon. Cette entreprise constitue le point de départ de toutes les entreprises Röchling qui naîtront par la suite.

1827

Naissance de Carl Röchling.

1849

Une succursale de l’entreprise des Röchling est fondée à Ludwigshafen. Elle constitue un pilier important pour le commerce international du charbon.

1850

À côté du commerce de charbon, la famille Röchling étend son activité au commerce du fer et aux affaires bancaires.

1862

Les Röchling achètent avec des partenaires une usine sidérurgique à Pont-À-Mousson et une partie de mines de fer en Lorraine.

1872

Naissance d’Hermann Röchling, septième fils de Carl Röchling.

1881

Carl Röchling acquiert une aciérie désaffectée près de Völklingen.

1896

L’usine sidérurgique près de Völklingen devient une S.A.R.L. au nom de « Röchling'sche Eisen und Stahlwerke GmbH ».

1907

Carl Röchling est nommé Conseiller Secret du Commerce par l’Etat de Prusse. Hermann Röchling prend la direction de l’usine sidérurgique de Völklingen.

1910

Carl Röchling décède à Sarrebruck.

1918

Hermann Röchling est nommé Conseiller du Commerce Royal de Prusse.

1919

Robert et Hermann Röchling sont condamnés à dix ans de cachot entre autres pour la destruction d’usines françaises.

1942

Hermann Röchling fait partie de l’état-major de l’économie de guerre allemande. Ses fonctions sont entre autres les suivantes :
• Membre du conseil d’armement
• Directeur de l’association impériale du fer et de l’acier
• Directeur du groupe d’activité économique de l’industrie sidérurgique
• Délégué impérial de l’industrie du fer et de l’acier dans les zones occupées

1945

À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, l’usine « Röchling'sche Eisen und Stahlwerke GmbH » est placée sous administration française.

1948

Ouverture du procès contre Hermann Röchling et les membres de sa famille Ernst Röchling et Hans-Lothar von Gemmingen, et contre les directeurs Albert Maier et Wilhelm Rodenhauser à Rastatt. On leur reproche des crimes de guerre.

1949

Prononcé du jugement par la Cour d’appel (1er jugement du 2 juillet 1948): Hermann Röchling, Ernst Röchling et von Gemmingen sont condamnés à des peines d’emprisonnement. En outre, il leur est désormais interdit de faire usage de leurs droits civiques et leur fortune privée est réquisitionnée. Tandis que Maier est acquitté, Rodenhauser est lui aussi incarcéré.

1951

Ernst et Hermann Röchling sont graciés.

1953

L’anneau d’honneur de Siemens est décerné à Hermann Röchling. Il s’agit de l’une des plus prestigieuses distinctions en Allemagne attribuée à des scientifiques de la nature et à des inventeurs techniques particulièrement méritants.

1955

Hermann Röchling décède à Mannheim. Depuis la fin de la guerre, il lui était interdit de retourner dans sa ville natale.

1956

L’administration par l’occupant est levée. L’usine sidérurgique de Völklingen est restituée à la famille Röchling.

1967

Dr. Hermann Röchling, un neveu du conseiller du commerce Hermann Röchling, se retire pour des raisons de santé de sa fonction de directeur d’entreprise. Ainsi, pour la première fois, la direction de l’usine n’est plus entre les mains d’un membre de la famille.

1978

97 ans après l’achat de l’usine sidérurgique de Völklingen par les frères Röchling en 1881, la famille abandonne l’usine. Les parts de la famille, d’une valeur de 160 millions de Marks (env. 528 millions de Francs), vont à l’Arbed (Aciéries Réunies de Burbach-Eich-Dudelange).

2004

En vendant ses parts à l’entreprise Rheinmetall, la famille Röchling se retire entièrement du commerce de l’acier. Le groupe Röchling, une entreprise familiale dont le siège se trouve à Mannheim, est au cours de l'année 2004 leader dans les domaines des matières plastiques techniques, de la technique automobile et de l’électronique. Le groupe Röchling rassemble 103 entreprises filiales et sociétés à participation financière. Avec ses 7994 employés, le groupe Röchling a atteint en 2004 un chiffre d’affaires de 1,396 milliard d’Euro.

 
Carl Röchling 1827 - 1910
La site sidérurgique de Völklingen 1895
Hermann Röchling 1872-1955
Hermann et Dorothea Röchling
La famille Röchling
Hermann Röchling 1872-1955

Deutsche VersionEnglish Version


http://whc.unesco.org/en/list/687/http://www.ecsite.eu/?p=4239http://www.erih.net/nc/fr/les-points-dancrage/allemagne/detail.html?user_erihobjects_pi2[pointer]=0&user_erihobjects_pi2[mode]=1&user_erihobjects_pi2[showUid]=15320&user_erihobjects_pi2[country]=1&user_erihobjects_pi2[regionalroute]=0&user_erihobjects_pi2[anchorOnly]=1&user_erihobjects_pi2[membersOnly]=0