Nouvelle Photographie

Avec l’apparition du numérique, les photographes ont pu travailler eux-mêmes sur leurs clichés, sans passer par un labo et sans avoir besoin des compétences d'un technicien de labo. Depuis quelque temps, on observe une tendance qui va encore plus loin. Avec l'aide des moyens de postproduction numériques, il leur est désormais possible de créer des univers visuels inédits et totalement insoupçonnés.
Lors des Rencontres de la photographie 2011 en Arles, de grands photographes comme Erik Kessels ou Martin Parr ont participé à l'exposition « From Here On ». Pour la première fois, les différentes facettes de  la nouvelle photographie ont été mises en relation, à travers les œuvres de 36 jeunes artistes. Ils partagent tous la même et curieuse vision : « On peut tout faire faire aux images. Il suffit d’un œil, d’un cerveau, d’un appareil photo, d’un téléphone et d’un ordinateur portables, d’un scanner, d’un angle de vue. Et quand on ne compose pas, on produit. Le photographe produit plus que jamais, car ses ressources sont illimitées et les possibilités infinies. »

Andreas Gursky, photographe mondialement connu et professeur à l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf, dirige le nouveau département des arts visuels, dont il dit : « Désigner ce que nous faisons n'est pas facile. Ce n'est pas de la peinture, c'est clairement de la photographie, mais sans en être vraiment. »

En résumé : la Nouvelle photographie existe bel et bien. Les possibilités ouvertes par le numérique l’ont rendue plus ludique, plus expérimentale, plus variée, plus libre : c’est vrai des photos de Nicolas Dhervillers.


Deutsche VersionEnglish Version


http://whc.unesco.org/en/list/687/http://www.ecsite.eu/?p=4239http://www.erih.net/nc/fr/les-points-dancrage/allemagne/detail.html?user_erihobjects_pi2[pointer]=0&user_erihobjects_pi2[mode]=1&user_erihobjects_pi2[showUid]=15320&user_erihobjects_pi2[country]=1&user_erihobjects_pi2[regionalroute]=0&user_erihobjects_pi2[anchorOnly]=1&user_erihobjects_pi2[membersOnly]=0