L’exposition Inca au Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte est une vraie attraction: plus de 100.000 visiteurs l’ont déjà vue !

Le Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte prolonge l’exposition jusqu’au printemps 2018

Quatre mois après son inauguration, l’exposition « Inca – Or. Pouvoir. Dieu » a accueilli plus de 100.000 visiteurs. Pour répondre à l’engouement suscité auprès du public, le Patrimoine Culturel Mondial prolonge l’exposition Inca jusqu’au dimanche 8 avril 2018 – sa fermeture était initialement prévue pour le dimanche 26 novembre 2017.

A travers 220 pièces uniques, l’exposition « Inca – Or. Pouvoir. Dieu. » témoigne de la fascination que suscitent les Incas et les cultures qui les ont précédés et donne à voir l’affrontement avec la culture européenne du XVIe siècle. Les pièces maîtresses de l’exposition proviennent du Musée Larco de Lima où se trouve la plus grande collection privée d’art précolombien péruvien au monde. Les objets présentés sont à la fois des œuvres d’art magistrales et des sources d’information majeures pour les sciences. Des pièces uniques du Musée des Jacobins d’Auch, du Musée d’ethnographie de Vienne et du Musée Roemer-et- Pelizaeus de Hildesheim complètent l’exposition. Les collections des musées de Vienne et de Hildesheim sont réputées dans le monde entier. Le Musée des Jacobins d’Auch abrite une des plus grandes collections d’art précolombien de France. Le Musée de l´Armée de Paris prête des armes espagnoles et des pièces de sellerie du temps des conquistadors. « Inca – Or. Pouvoir. Dieu. » au Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte est une exposition de classe internationale inédite consacré à la culture des Incas et de leurs prédécesseurs.

 « Inca – Or. Pouvoir. Dieu. » donne à voir la culture des Incas, de leurs ancêtres et des empires qu’ils ont conquis. Les Incas voyaient en effet dans leurs prédécesseurs leurs maîtres enseignants. L’exposition montre les célèbres travaux d’orfèvrerie Moche et Chimú, mais aussi des textiles et céramiques d’exception. L’empire Inca s’étendait sur les territoires de toutes ces cultures qui l’ont précédé comme celles de Nazca, de Moche ou de Chimú et à partir desquelles il s’est bâti. Le travail renommé de l’or pratiqué par les Chimú a ainsi gardé toute sa prépondérance dans la culture Inca. L’exposition au Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte déroule ainsi 3 000 ans d’histoire de l’art et de la culture qui ont abouti à la civilisation Inca.  

L’empire Inca était le plus grand de son temps. Les quipus, ces cordelettes à nœuds qui constituaient son système d’écriture, n’ont toujours pas pu être déchiffrés malgré les progrès phénoménaux de l’informatique. Les objets exposés ne sont donc pas seulement d’admirables œuvres d’art, ils nous racontent aussi la vie des Incas et de leurs prédécesseurs ainsi que leur vision du monde. Il n’est pas rare que ces objets soient les sources primaires pour tenter comprendre ce monde.

Les pièces exposées parlent de duels rituels s’achevant par le sacrifice du vaincu, de rites de fertilité, du rôle central de l’eau, de fêtes communautaires, de routes commerciales où des biens de luxe étaient acheminés depuis des régions éloignées. Il est question de l’au-delà tel que le Pérou préhispanique le concevait, d’un monde de guerriers, de la représentation de la sexualité, de stupéfiants et des bijoux légendaires des souverains. Tous ces objets racontent un empire immense englobant la côte, le désert, les montagnes et la jungle. Et bien évidemment, l’exposition se penche sur l’or des Incas, ce mythe qui a poussé les Espagnols à mener leur expédition.

La conquête espagnole de l’Amérique du Sud par Francisco Pizarro est une thématique essentielle de l’exposition. Elle illustre le choc entre deux mondes que tout oppose. L’empire Inca était une puissance mondiale de son époque. Et pourtant, il a été vaincu par 172 conquistadors espagnols qui ont introduit des chevaux, des canons mais aussi des maladies sur ses terres. A la mort de l’Inca Atahualpa en 1533, le légendaire empire appartient définitivement au passé. Mais le mythe des Incas, lui, est resté bien vivant.

Dans le cadre de l’exposition  « Inca – Or. Pouvoir. Dieu. », le Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte propose un programme d’accompagnement. Un service visiteurs a été mis en place (téléphone : 0049 - 6898 – 9100 100, e-mail : visit@voelklinger-huette.org) auprès duquel il est possible de réserver des visites en groupe.

Livre catalogue accompagnant l’expostion, 240 pages, reproduction en couleur de toutes les pieces exposées, prix special 29,50 Euro – traduction des textes en langue française disponible début octobre 2017


Deutsche VersionEnglish Version


http://whc.unesco.org/en/list/687/http://www.ecsite.eu/?p=4239http://www.erih.net/nc/fr/les-points-dancrage/allemagne/detail.html?user_erihobjects_pi2[pointer]=0&user_erihobjects_pi2[mode]=1&user_erihobjects_pi2[showUid]=15320&user_erihobjects_pi2[country]=1&user_erihobjects_pi2[regionalroute]=0&user_erihobjects_pi2[anchorOnly]=1&user_erihobjects_pi2[membersOnly]=0